Commission  Laïcité


Une commission laïcité a été mise sur pied pour créer toutes formes d’échanges, débats, rencontres sur le thème de la laïcité.

Elle assure en outre les contacts avec les organisations laïques fédératives ou associatives telles que la FAL (Fédération des Amicales Laïques), les amicales locales, le CDAL (Comité Départemental de l’Action Laïque), etc.


Brèves de Grain de SAEL

N°7 - Février 2022

Télécharger
Brèves de Grain de SAEL n°7-JAN2022.pdf
Document Adobe Acrobat 100.8 KB

Brèves de Grain de SAEL

N° 7 - Janvier 2022

 

Laïque ou laïc, du religieux au séculier ou le hic du « ique » !

 

A l’origine, le terme « laïc » vient du latin « laicus » lui-même issu du grec « laos », l’un comme l’autre signifiant « commun, ordinaire, du peuple »

 

Au XI e siècle, il donne le mot « lai » (au sens d'illettré) voulant ainsi s'opposer à « clericus » (du clergé, au sens de « savant »). Le mot « laïc », reste d'usage rare jusqu'au XVIe siècle. Il désigne alors les personnes (et les choses) qui ne sont pas de condition religieuse, toujours par opposition à « klerikos », (clerc). .

 

Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi. Le terme grec « laikos », d’où dérive le latin « laicus » , ne se trouve pas en effet dans le Nouveau Testament et son usage est pratiquement inconnu jusqu’au IIIe siècle. En effet, dans le christianisme primitif, tous les baptisés sont l’Église, et c’est l’ensemble de la communauté chrétienne qui est sainte et constitue « un peuple de prêtres, de prophètes et de rois », donc point de distinction entre les croyants et le clergé. Mais, par la suite, une distinction s’établit progressivement entre les clercs - mot à mot : ceux qui ont Dieu comme part d’héritage - et les laïcs, c’est-à-dire l’immense majorité des fidèles qui participent à la vie de l’Église, et en particulier à la liturgie eucharistique grâce au ministère des évêques et des prêtres, sans pour autant que s’établisse entre eux une séparation ou un lien de subordination.

 

Cette distinction se poursuit de manière stricte essentiellement jusqu’à la fin du XIX siècle mais reste toujours présente au sein de l’Église. En France, la loi du 9 décembre 1905 institue notamment la séparation des églises et de l'État, traitant ainsi de la question des lieux du culte, des associations cultuelles et de la police des cultes. C’est cette loi qui sur le territoire français devient le pilier des institutions laïques.

 

Le terme « laïcité », lui-même, apparaît tardivement dans le corpus réglementaire national. Si le mot apparaît pour la première fois en 1871 à propos de l’enseignement scolaire, il est absent de la loi de 1905. Il est « consacré » par le treizième alinéa du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 qui prévoit que «l'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'État». Aujourd'hui, notre Constitution indique dans son article premier que : La France est une République indivisible, laïque et démocratique.

 

L ‘adjectif « laïc », qui qualifiait initialement un nom masculin, se décline également « laïque », que ce soit au masculin ou au  féminin. On écrit, sans  connotation  idéologique particulière, « enseignement laïque », « école laïque », « tribunal laïque » mais également un « laïque » pour un « militant laïque ». En effet, l’usage veut que « laïc » qualifie plus précisément les croyants n'ayant pas reçu d'ordination sacerdotale, tandis que « laïque », forme adjectivale ou substantivée, s'applique à tous ceux, tant croyants qu'incroyants, qui respectent et défendent la laïcité.

 

Commission Laïcité S.A.E.L.

 

TSVP

 

 

 

 

 

« La laïcité un levier d’émancipation pour les femmes »

Henri Pena-Ruiz, philosophe, spécialiste du rapport entre religion et politique, et plus précisément de la laïcité, a animé le mercredi 24 novembre à St Herblain, au Carré des services, une conférence, organisée par la mairie de St Herblain, sur le thème « La laïcité, un levier d’émancipation pour les femmes » Il a expliqué les principes de la laïcité, précisant que, par la loi de 1905, en découplant la loi civile de la loi religieuse, la laïcité a permis dans un premier temps d’émanciper l’État, puis la femme.

En effet, jadis, les trois religions monothéistes avaient consacré le patriarcat, c’est-a-dire l’assignation de la femme au rang de deuxième sexe, suivant le mot de Simone de Beauvoir. La domination masculine est restée longtemps très prégnante jusqu’à récemment. La loi de 1905 a progressivement permis de remettre en cause la domination masculine. Mais le combat contre les forces cléricales et réactionnaires a été long. Ainsi la notion d’origine religieuse de « chef de famille » s’est traduite, jusqu’en 1982, par l’affirmation, dans la vie civile, du caractère de chef de famille du mari, traduisant ainsi la domination de l’homme sur la femme. Aujourd’hui, on a abandonné cette notion. Désormais, le texte de loi indique que le mari et la femme exercent conjointement l’autorité parentale. Cette avancée n’a été possible, grâce à la lutte des mouvements féministes et progressistes, que parce que la loi civile s’est affranchie de la loi religieuse.

 

QUIZ (Réponses en bas de page)

 

1 S’inscrire à une activité, en adhérent à la SAEL c’est :

a payer pour un service commercial,

b s’engager à promouvoir et défendre les valeurs de l’école publique,

c pouvoir exiger que les bénévoles soient à ton service,

d être client d’une activité.

2 La SAEL a été fondée1928 :

a par Eugène Maillard de La Gournerie, maire de la commune de St Herblain,

b par des marguilliers de l’église St Hermeland,

c par l’association des commerçants herblinois,

d par de jeunes militants amis de l’École Publique Jules Ferry

3 Une personne consumériste est :

a un individu qui envisage tout ce qui l’entoure comme une opportunité de consommer

b un individu qui se consume et épuise toutes ses forces

c un partisan de la destruction par le feu

 

 

 


Télécharger
Brèves de Grain de SAEL n°6-Nov2021.pdf
Document Adobe Acrobat 109.2 KB

Brèves de Grain de SAEL

N°6 - Novembre 2021

Vatican ! État ou Territoire religieux ?

 

Les réactions faisant suite à la diffusion du rapport Sauvé* dénonçant le silence assourdissant de la hiérarchie catholique et son refus durant des décennies de dénoncer les auteurs d’agressions sexuelles commises en son sein par des prêtres ou des laïcs relevant de sa responsabilité, n’ont pas tempéré la volonté militante de certains de nos dirigeants qui continuent à fouler aux pieds les principes de la laïcité et de la loi de 1905.

 

Après avoir donné une petite tape sur le bout des doigts de monsieur Éric  d'Amieu  de Moulins-Beaufort (Pourquoi devrions-nous systématiquement nous abaisser à donner du monseigneur à ces personnages, un titre qui relève de pratiques féodales ?), archevêque de son état qui, sans vergogne, s’était permis d’affirmer la prééminence du secret de la confession sur les lois de la République, M. Castex, premier ministre en fonction, s’est rendu au Vatican afin de « conciliabuler » avec le chef de l’église catholique. Le prétexte, usé jusqu’à la trame, est toujours le même : maintenir des relations diplomatiques avec l’État du Vatican !

 

Comment ça un État le Vatican ? Et un État reconnu par la République française ? Et bien, non ! Le Vatican n’est pas un État. Ce n’est même pas un État théocratique. Il n’est pas un État du tout. C’est une structure créée par Mussolini en personne lors des accords du Latran en 1929. Acte bilatéral entre l’Église catholique et le régime fasciste ! Auparavant, les dits États Pontificaux n’étaient que la survivance d’un domaine, qui sous l’autorité temporelle des Papes avait évolué tout au long du Moyen-Âge comme n’importe quelle structure féodale, ni plus ni moins, c’est-à-dire par extensions, conquêtes, querelles, conflits, guerres, scissions, ...Point de citoyens au Vatican, point d’élections ni de vie démocratique ! Il suffit de lire la loi fondamentale du 22 février 2021 qui régit ce territoire pour s’en convaincre ! Savez-vous ce que dit son article 1 : « Le Souverain Pontife, souverain de l’État de la Cité du Vatican, a la plénitude des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. » Fermez le ban !

 

Parce qu’un État c’est la forme organisée d’une Nation, c’est un territoire, une population, une citoyenneté, le produit d’une histoire libre, une forme d’organisation interne qui peut être modifiée par les citoyens, le Vatican n’est pas une Nation et encore moins un État.

 

Alors, qu’est allé faire, en visite officielle, le premier ministre de la République française, République laïque, au Vatican, territoire religieux et prosélyte s’il en est ? Une fois de plus la laïcité est bafouée et la loi de 1905 portant séparation des églises et de l’État méprisée !

 

* Rapport de la commission indépendante sur les violences sexuelles dans l’église catholique

***********

QUIZ (Réponses en bas de page)

 

1 De nos jours, lorsque les autorités républicaines s’adressent à un évêque, quelle formule doit-elle être utilisée ?.

  • Son excellence

  • Monseigneur

  • Monsieur l’évêque

 

2 Depuis quand les relations diplomatiques avec le Vatican ont-elle été rétablies ?

  • 1904 ☐

  • 1920 ☐

  • 1974 ☐

 

3 Le Président de la République française

 

  • est chanoine honoraire de 11 cathédrales ou basiliques ☐

  • est co-prince d’un paradis fiscal ☐

  • nomme les évêques de Strasbourg et Metz ☐


Télécharger
Brèves de Grain de Sael n°5 - Avril.pdf
Document Adobe Acrobat 106.7 KB

Brèves de Grain de SAEL

N°5 - Avril 2021

 

A propos du financement de la mosquée de Strasbourg !

 

Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, le territoire d'Alsace et Moselle est réintégré à l’État français. Mais le régime concordataire qui remonte à 1801, et qui n'avait pas été abrogé par la loi de 1905, l'Alsace-Moselle étant alors territoire allemand, est maintenu. Ce régime concordataire est alors intégré dans un Droit local alsacien et mosellan.

 

La nouvelle municipalité de Strasbourg vient de voter le principe de l’attribution d’une subvention de 2,5 millions d’euros à l’association Millî Göruş à titre de contribution au financement de la plus grande mosquée d’Europe à Strasbourg.

Cette décision est parfaitement légale dans le cadre du régime concordataire et des dispositions applicables aux cultes non reconnus en Alsace-Moselle.

 

Pourquoi ce tollé médiatique aujourd’hui en avril 2021 alors que rien n’a été dit au moment de la pose de la 1ère pierre de la mosquée en présence officielle du préfet précédent en octobre 2017 ?

 

Pourquoi rien n’est dit non plus sur les subventions accordées par le ministère de l’intérieur, via la préfecture du Bas-Rhin, à cette même association au titre de la politique de la ville et la prévention de la délinquance ?

 

Pourquoi rien n’a été dit non plus quand, le 27 septembre 2012, M. Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, et les principaux Elus locaux ont inauguré une autre mosquée à Strasbourg ?

 

Rien non plus sur la pagode bouddhiste récemment ouverte à Strasbourg et pour laquelle la ville a versé 10 % de la dépense totale ?

 

La question posée à Strasbourg n’est pas de dénoncer telle ou telle association mais de simplement, réellement et totalement appliquer la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905 sur l’ensemble du territoire national en abrogeant les statuts particuliers concordataires.

 

00000000

 

Quiz : Et maintenant saurez-vous dire les particularités de ce droit ?

 

- La religion est enseignée obligatoirement à l'école primaire et au collège.

 Vrai  Faux

 

- Les prêtres, les pasteurs calvinistes et luthériens ainsi que les rabbins sont rémunérés par l'État comme cadres de la catégorie A de la fonction Publique.  Vrai  Faux

 

- Les bâtiments religieux peuvent être subventionnés par l'état ou les collectivités locales.

 Vrai  Faux

00000000

 

Réponse au Quiz du Brèves de Grain de SAEL n°4:

 

Ne cherchez pas, les trois propositions étaient justes 


Télécharger
Brèves de Grain De Sael n°4 - Mars 2021
Document Adobe Acrobat 90.4 KB

Brèves de Grain de SAEL

N°4 - Mars 2021

 

Lutter contre le séparatisme scolaire, tous les séparatismes scolaires,

un devoir des militants laïcs !

 

Lors de la présentation, le 2 octobre 2020, de son plan de lutte contre les séparatismes, désormais renommé " Projet de loi confortant les principes républicains ", Emmanuel Macron avait annoncé la fin prochaine de l’instruction scolaire à domicile, sauf justification médicale, affirmant vouloir ainsi enrayer le phénomène grandissant des déscolarisations.

 

Aujourd’hui, seule l’instruction est obligatoire, ce qui permet non seulement l’enseignement à domicile, mais ouvre également la porte à un foisonnement d'établissements privés, religieux, élitistes, régionaux, à pédagogies différenciées, certains sous contrats, d'autres hors contrats,… mettant à mal le principe d'égalité des citoyens.

 

Lutter contre les séparatismes, tous les séparatismes, est une vieille exigence des républicains laïcs. Les défenseurs des écoles privées sont, avant tout, des partisans du séparatisme scolaire. Les écoles privées, quelles qu'elles soient, religieuses, familiales, régionales, linguistes, ou élitistes utilisent sans vergogne le principe fondamental de Liberté, en le détournant, pour justifier notamment une obligation de financement par l’État et donc, en réalité, conforter leur volonté de maintien d'un véritable séparatisme social fondé sur un particularisme..

 

Les partisans des écoles privées, dans l'actuel débat sur le projet de suppression de l'école à la maison, tous ces parents qui revendiquent une école différente pour leurs enfants, militent, en réalité, pour une école à plusieurs vitesses. Ce séparatisme scolaire favorise les jeunes des classes aisées, socialement, financièrement, culturellement, leur laissant le choix de leurs établissements. Les enfants des classes populaires ou moins favorisées ne peuvent y prétendre. La mixité sociale, aujourd’hui à l’école, est un facteur de cohésion, d’ouverture, d’intégration et de compréhension mutuelle pour la vie en société de demain.

 

Faire que l'école publique ait les capacités d'être son propre recours en offrant aux jeunes un parcours et une pédagogie adaptés à leurs besoins, voilà quel doit être le véritable combat des laïcs. Il incombe, si nécessaire, au système scolaire et non aux cours particuliers et aux officines de soutien scolaire en tous genres de remédier à un éventuel échec scolaire ou au particularisme de certains jeunes.

 

Il est donc nécessaire de continuer à exiger une véritable ambition et des moyens largement augmentés pour l'école de la République afin de lui permettre de remplir sa mission au bénéfice des élèves, de tous les élèves, d'être en capacité de répondre à toutes les situations, d'offrir à nos jeunes les perspectives scolaires et professionnelles qui leur permettront, aussi, de se construire en tant que citoyens responsables, capables d'esprit critique, et respectueux des valeurs et principes d'une véritable République Sociale : Liberté, Égalité, Fraternité, Solidarité et Laïcité !

 

00000000

 

Pour bien se comprendre:

Particularisme: Attitude d'un groupe qui veut conserver ses usages et avantages particuliers

 

00000000

 

Quiz : Le nom d'Aristide Briand, né à Nantes, député de Loire-Inférieure de 1919 à 1932, est attaché:

□ à la loi de 1905 de séparation des églises et de l'Etat ?

□ à la Société des Nations et à la lutte pour mettre "la guerre hors la loi" ?

□ au prix Nobel de la Paix ?

 

Réponse au Quiz du Brèves de Grain de SAEL n°3: Pour vous, qu'est-ce qu'une Amicale Laïque ?

 

Une association œuvrant pour le développement du service public d'enseignement, porteuse des valeurs liées à la Laïcité et à l’Éducation Populaire. 


Télécharger
Brèves de Grain de SAEL n°3.pdf
Document Adobe Acrobat 81.1 KB

Brèves de Grain de SAEL

N°3 - février 2021

Du Séparatisme à la remise en Cause des Libertés

 

L’offensive menée il y a 3 ans pour « rénover » frontalement la loi sur la séparation des Eglises et de l’Etat ayant échoué le pouvoir tente encore une fois de dénaturer les principes de laïcité de 1905 dans son projet actuellement débattu au parlement, le très mal nommé « projet confortant le respect des principes de la République »

Nous n’avons pas la place ici de détailler les multiples mesures présentées dans ce projet mais des lignes force se dégagent qui vont toutes dans le même sens :

Rompre les équilibres instaurés par les lois de 1881 (sur la liberté de la presse), de 1901 (relative au contrat d'association) et de 1905 (laïcité) en imposant de nouvelles règles qui installeraient un contrôle de l’Etat remettant ainsi en cause les libertés d’expression, d’association et de culte.

C’est pour cela que personne (ou presque) ne veut de ce texte liberticide, ni les associations laïques historiques (Libre Pensée, Ligue de l’Enseignement, Ligue des Droits de l’Homme), ni les associations de défense des Droits de l’Homme et de lutte contre le racisme, ni les syndicats ouvriers, ni même les cultes qui se méfient, avec raison, des mesures répressives et des contrôles accrus.

Le projet de loi sur le « Séparatisme », pour « conforter les principes républicains », n’a en réalité qu’un seul objectif : renforcer l’arsenal répressif dans la foulée de la loi Sécurité globale et de l’instauration de l’état d’urgence permanent qui vient justement d’être prolongé une énième fois jusqu’en juin.

C’est pourquoi, la commission laïcité de la SAEL et le groupe « Clémence Royer » demandent le retrait de ce projet.

000000000000

Pour vous , qu'est-ce qu'une Amicale Laïque ?

 

         Une association de non-croyants, d'agnostiques et d'athées en lutte contre les églises.

         Une association œuvrant pour le développement du service public d'enseignement, porteuse des valeurs liées à la Laïcité et à l’Éducation Populaire.

         Une association de parents d'élèves ayant  pour objet la défense des intérêts moraux et matériels communs aux parents d'élèves.

 

000000000000

Réponse Quiz Brèves SAEL n°2

A: Libre arbitre

2: Droit de choisir par soi-même ce que l'on pense

B: Liberté de conscience

3: Droit de croire en ce que l'on veut

C: Liberté d'expression

1: Droit d'exprimer ses idées, ses opinions

 

 

 


Télécharger
Brèves de Grain de SAEL n° 2 (9).pdf
Document Adobe Acrobat 112.8 KB

Brèves de Grain de SAEL                                                                    N°2 - Janvier 2021

 

 

POUR BIEN SE COMPRENDRE !

 

 

Sans nous lancer dans la rédaction d’un glossaire, nous vous proposons d’essayer de comprendre un peu ce qui se cache derrière ces mots qui reviennent régulièrement dans l'actualité et dont le sens est trop souvent dévoyé !

 

La Laïcité : ce n’est pas une valeur de la République, en tant que telle, mais un principe politique et juridique qui vient soutenir les principales valeurs républicaines que sont la liberté, l’égalité et la solidarité… liberté de conscience, d’avoir une opinion, …égalité de tous les citoyens quelles que soient leurs croyances et pratiques religieuses, … visant un idéal de fraternité où chaque citoyen a les mêmes droits et les mêmes devoirs.

 

Le prosélytisme : est souvent accompagné de « religieux ». C’est l'action d’une personne cherchant à recruter des adeptes, à en convertir d’autres à sa foi, sa religion

 

Ostensible ou Ostentatoire : sont souvent employés pour caractériser les signes ou symboles religieux : - Ostensible: que l’on ne cache pas, que l’on veut montrer, faire remarquer (sa croix, son voile, sa kippa,…). Ces signes sont restreints de port à l’école publique et doivent rester discrets ou cachés (loi de 2004). - Ostentatoire: caractérise plus fortement le port de ces signes dans le but de les faire remarquer. Les exhiber de façon excessive, les mettre en valeur afin de communiquer leur signification.

 

L’apostasie est le fait d’une personne qui s’engage publiquement à renoncer à ses croyances, à sa religion. Dans certains pays, régis par des lois religieuses, ce fait peut être puni de la peine de mort !

 

L’intégrisme : consiste à refuser toute remise en question et toute évolution d’une doctrine, souvent religieuse. Plusieurs religions sont ainsi concernées par des volontés de maintien de leur intégrité et de leurs traditions originelles.

 

Le séparatisme : c’est la volonté de se détacher géographiquement, politiquement ou socialement d’une population dont on faisait partie.

 

N.B: Un projet de  «Loi contre le séparatisme et l’islam radical» est en cours de réflexion dans et autour de la sphère gouvernementale. Cette loi à appellation plutôt négative est en cours d’être renommée « Loi pour les valeurs de la République ». Elle intégrerait divers sujets : le recadrage de l’instruction à domicile, le reconditionnement de la liberté d’association, la formation de enseignants, la sensibilisation à la laïcité, le port du voile dans l’espace public, … A suivre de près ! Restons vigilants !

 

000000000000

 

Petit moment de détente éducatif: Saurez-vous associer à chacune de ces 3 notions la bonne définition ?

A: Libre arbitre

1: Droit d'exprimer ses idées, ses opinions

B: Liberté de conscience

2: Droit de choisir par soi-même ce que l'on pense

C: Liberté d'expression

3: Droit de croire en que l'on veut

 

(Réponse à la question de décembre: Qu’est-ce que la laïcité ? La séparation des églises et de l’état)

 

000000000000

 

 

Conseil : Une petite lecture qui viendra répondre à beaucoup de questions que nous nous posons régulièrement, sous la forme de « 95 idées fausses » avec autant de réponses accessibles à tout âge : « En finir avec les idées fausses sur la laïcité » de Nicolas Cadène, dont la Ligue de l’enseignement est partie prenante de l’édition (2020). Disponible à la SAEL.


Télécharger
breves de Grain de SAEL n1.pdf
Document Adobe Acrobat 72.0 KB

Brèves de Grain de SAEL                                                                 N°1 - décembre 2020

 

 

Chères adhérentes et chers adhérents

Vous connaissez tous la SAEL puisque que vous appréciez les différentes activités qui sont

proposées régulièrement ou ponctuellement pour certaines occasions. Vous pouvez aussi vous

rendre compte de l’engagement de tous dans ce collectif et cela à tous les niveaux.

Bien sûr aujourd’hui les protocoles sanitaires mis en place, et qui s’imposent à tous, nous

empêchent de fonctionner.

Mais si les activités sont à cet instant quasiment à l’arrêt, pour des causes que nous ne

maîtrisons pas, en revanche ce qu’est la SAEL et ses principes sont bien vivants et bien d’actualité.

La SAEL, c’est la Société des Amis de l’Ecole Laïque. Et cet acronyme n’est pas le

fait du hasard, mais l’engagement résolu de tous ici à défendre et promouvoir la laïcité et la loi de

1905 dans tous les domaines où elle s’applique. C’est donc comme vous pouvez le constater une

question non seulement d’actualité mais tout à fait essentielle qui se pose à nous tous.

Cet engagement est rappelé explicitement dans les statuts de la SAEL, qui ont été

réactualisés le 10 Janvier 2020.

Nos objectifs d’éducation populaire y sont précisés.

Article 2 : La SAEL est un regroupement volontaire de personnes ayant pour buts de :

- Manifester leur attachement à l’idéal laïque.

- Œuvrer pour le développement du service public d’enseignement, de l’école à l’université.

- Agir en complémentarité du service public d’enseignement.

- Contribuer à l’émancipation sociale et intellectuelle et à la formation civique dans le cadre

de l’éducation permanente.

- Agir pour la démocratie, la paix, les libertés.

Il nous semblait utile de le rappeler.

Pour nous accorder un petit moment de détente dans cette période perturbée, la

« commission laïcité » de la SAEL vous invite à jouer avec vos proches, famille et amis,… en

cherchant la réponse à la question suivante :

Qu’est ce que la laïcité ?

□ la séparation des églises et de l’état

□ un parti politique

□ l’interdiction de pratiquer une religion

(La réponse sera publiée dans le prochain « Brèves de grain de SAEL»)

En vous souhaitant le plus tôt possible une reprise de vos activités.

- La commission laÏcité de la SAEL


DÉBAT

VENDREDI 7 FÉVRIER 2020

à 20H

 

La laïcité est un principe issu des valeurs fondatrices de notre contrat politique commun.

 

 

La liberté, d’abord, car elle garantit à chacun une liberté de conscience absolue, de pratiquer, y compris publiquement, le culte de son choix ou d’en changer, comme le droit de n’en pratiquer aucun et de contester les dogmes et leurs pratiques.

 

 

L’égalité, car, en assurant la séparation des cultes et de l’état et la stricte neutralité de celui-ci vis-à-vis de ceux-là,elle implique de respecter les droits et libertés de toutes et tous sans discriminations.

 

 

La fraternité, car elle s’ancre dans l’universelle humanité qui précède en chacun de nous la diversité de nos appartenances. (ci-dessous un extrait de l'appel de la Libre Pensée / Ligue des droits de l'Homme / Ligue de l'Enseignement)

 

 

Le constat que nous faisons aujourd'hui est que pour des raisons plus ou moins avouables certains tentent de pervertir l'esprit et/ou la lettre de la loi de 1905, véritable instrument de paix sociale dans notre République.

 

 

C'est pourquoi la SAEL et la Libre Pensée de Saint-Herblain ont pris l'initiative d'organiser ensemble

un débat sous forme de questions/réponses sur les thèmes:

Le Vêtement ?

L'École ?

Les Services Publics ?

Les Élus Politiques ?

 

VENEZ NOMBREUX !!!

 

Le débat se déroulera dans les locaux de la Sael, dans la salle du bas,  avec la participation

de la Libre Pensée (Groupe Clémence Royer)

 

 


Télécharger
Texte de la Ligue des droits de l’Homme, de la Ligue de l’enseignement et de la Libre pensée
Appel du 9 décembre 2019
Appel Laicité LP LDH LE 9dec2019.pdf
Document Adobe Acrobat 92.5 KB

REPAS RÉPUBLICAIN

Samedi 7 Décembre 2019

à 12h

 

La SAEL organise son repas républicain annuel pour tous les adhérents de toutes les activités, sections et commissions.

 

 

Pour vous inscrire, découpez et remplissez le coupon d'inscription en bas de page de l'affiche ci-contre.

 

Le coupon réponse doit être accompagné du règlement de 23€ à l'ordre de la SAEL.

 

Vous pouvez soit le déposer dans la boîte aux lettres de la Sael soit le donner à votre responsable de section/activité.

 

N'hésitez pas à vous inscrire rapidement car les places sont limitées. Réponse souhaitée avant le 22 novembre.

 

A bientôt.

 

Contact:

Mr Rolland RIVIERE - Tél: 06 24 93 28 16

Télécharger
Inscription pour le Repas Républicain du 7 Décembre 2019
Découper le coupon en bas de page et le retourner avec son règlement avant le 22 novembre 2019.
Affiche repas républicain 2019.pdf
Document Adobe Acrobat 323.7 KB

SPECTACLE

SUR LES DISCRIMINATIONS

Mardi 4 Décembre 2018

à 20H

 

 

La SAEL n'est pas seulement une association où les gens viennent pratiquer une activité ou plusieurs. C'est aussi un endroit d'échanges, où l'on peut s'exprimer et partager d'autres idées.

 

 

Venez assister au spectacle "Quelles Différences ?" de Camille Lorrain à la Sael.

A la fin du spectacle, vous pourrez discuter avec les intervenants.

 

 

Réservez, dès aujourd'hui, votre place GRATUITE auprès de Roland:

  • soit par téléphone: 06.24.39.28.16
  • soit en lui envoyant un email: riviere.rol@gmail.com

Compte-rendu de la commission laïcité exceptionnelle du 17 janvier 2015

Les décisions actés lors de cette réunion sont les suivantes :

Ensemble nous avons projeté de nous organiser pour faire front au terrorisme, et travailler "pour le vivre ensemble" sur la base de nos valeurs d'amicalistes laïques.

Comme convenu une réunion d’organisation dans le cadre d'une commission laïcité élargie est prévue le 24 février 2015 à 20h dans nos locaux. Certains sont déjà inscrits pour participer à cette soirée "d'action" Si dans votre entourage il y a des volontaires bien évidement nous les accueillerons volontiers.Voici un ordre du jour envisageable , mais toutes les propositions inhérent à tous ces sujets qui nous préoccupentcxcx seront les bienvenues!

Recenser les lieux du développement de nos actions : Municipalité, conseil général,Ecole, associations,FAL,rencontre des habitants des quartiers des parents des communautés locales etc.

Contact avec les médias , autres amicales. Organiser des débats, faire appel à des intervenants extérieurs, recenser le supports médiatiques utilisables, diffusions de documents etc. Et pour aboutir à tout cela , organiser qui fait quoi.

Bien amicalement.

Communication laïcité

Télécharger
Grain de SAEL numéro spécial 90 ans de la SAEL - Juillet 2018
Petit livret qui décrit chaque activité, section et commission qui se déroulent à la SAEL.
Il retrace l'historique de la SAEL à nos jours.
Grain de SAEL numéro spécial 90 ans de l
Document Adobe Acrobat 2.9 MB
Télécharger
Histoire Laïcité
histoire_laicite.pdf
Document Adobe Acrobat 112.1 KB
Télécharger
Grain de SAEL n° spécial GAZA
Grain_de_SAEL_Special.pdf
Document Adobe Acrobat 404.0 KB
Télécharger
Grain de SAEL N°15 - janvier 2015
Gds15.pdf
Document Adobe Acrobat 853.6 KB
Télécharger
Grain de SAEL N°14 - septembre 2014
gds_sept_2014.pdf
Document Adobe Acrobat 468.3 KB
Télécharger
Grain de SAEL N°13 - février 2013
gds_13.pdf
Document Adobe Acrobat 702.2 KB
Télécharger
Grain de SAEL N°12 - avril 2012
gds_12.pdf
Document Adobe Acrobat 2.8 MB

Amicale Laïque

Chemin des Frères LEGOUX

Rue de la Crête

44800 - SAINT HERBLAIN


Coordonnées GPS :   

N:47°12'374''  O:001°38'787


POUR VENIR A LA SAEL

Depuis la mairie de Saint Herblain bourg,

suivez les panneaux :

Salle Legoux

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.